Notre actualité !

Journée mondiale de la photographie : retour sur le talent de quatre artistes exposés chez 3e Cercle

Vitrine de 3e Cercle

Au sommaire

C’est la journée mondiale de la photographie ! Pour l’occasion, nous avons voulu revenir sur les photographes exposés cette année chez 3e Cercle. Chacun d’eux apporte une vision unique et inspirante de l’art de la photographie, capturant des moments de beauté, de vie et d’émotion à travers leurs objectifs.

Sophie Le Gendre : La douceur des fleurs à travers son regard

Dans sa précédente vie, Sophie Le Gendre était réalisatrice, mais son appel pour la photographie l’a conduite à explorer ce monde avec un regard empli de douceur et de lumière. Son travail, axé autour des fleurs, est une véritable ode à la vie, capturant leur beauté éphémère et leur symbolisme. Ses photos nous invitent à ralentir, à observer et à apprécier la nature qui nous entoure.

En savoir plus sur l’exposition personnel Serres Célestes de Sophie Le Gendre chez 3e Cercle : cliquez-ici

Tony Soulié : Artiste éclectique

Artiste français reconnu, Tony Soulié nous transporte à travers son art, mêlant photographie, peinture, sculpture, gravure et même lithographie. Son regard poétique sur le monde se reflète dans ses œuvres, créant un univers captivant où la photographie prend une place centrale, révélant des émotions intenses et une beauté magnétique.

En savoir plus sur l’exposition PALMS de Tony Soulié chez 3e Cercle : cliquez-ici

Enzo Lefort : Escrimeur et photographe, l’homme aux multiples talents

Enzo Lefort est plus connu pour ses prouesses en escrime, mais il est également un talentueux photographe. C’est en 2018 qu’il s’est aventuré dans le monde de l’argentique, développant ainsi une passion grandissante pour la photographie. Inspiré par l’architecture et la mode, il aime sublimer les scènes du quotidien, créant des images à la fois artistiques et captivantes.

En savoir plus sur l’exposition collective Jetlag chez 3e Cercle : cliquez-ici

Marvin Bonheur : Capturer le visage des oublié.e.s

En 2012, Marvin Bonheur a commencé son voyage dans la photographie argentique. Au fil des années, il a parcouru différents territoires, à la recherche de ce qu’il appelle « le visage des oublié.e.s ». De la Seine-Saint-Denis aux quartiers de Londres, en passant par la Martinique et Detroit, ses séries photo mettent en lumière la culture urbaine et populaire. Fasciné par l’architecture, le mouvement Post-Punk, la Drill et l’humain, ses photos sont empreintes d’une profondeur émotionnelle.

En savoir plus sur l’exposition collective Jetlag chez 3e Cercle : cliquez-ici